skip to Main Content

Ce que les syndicats de copropriété nous ont dit sur la prévention des fuites d’eau depuis 2014…

Lancer une entreprise n’est jamais un parcours linéaire. Dans le cas d’Ubios, pas de changement de cap, mais plutôt une évolution naturelle reflétant les besoins prioritaires du marché. En effet, Ubios a conservé son idée de départ — un thermostat permettant de réduire les coûts d’énergie. Mais nous l’avons bonifié en lui confiant un rôle crucial, celui d’orchestrer la prévention des dégâts et fuites d’eau. Parce que c’était bien ça le véritable fléau auquel fait face tout syndicat de copropriété: les fuites d’eau. Ubios avait trouvé comment réaliser sa mission de ramener la paix dans les copropriétés !

Une discussion avec les experts et les collectivités

Notre équipe voulait s’assurer de bien faire les choses. Les dégâts d’eau ne se manifestent pas de la même manière dans une maison unifamiliale ou un triplex, que dans un immeuble comportant plusieurs étages. C’est pourquoi l’équipe d’Ubios a discuté depuis 2014 avec des syndicats de copropriété, gestionnaires de condos et leurs agents d’assurance pour identifier clairement leur réalité.

C’était la seule façon de répondre adéquatement aux priorités.  Maintenant qu’Ubios a effectué ses premières installations, nous sommes à même de constater que cette démarche porte ses fruits.  Mais avant d’en arriver là, nous avons pu identifier des situations qui revenaient dans la majorité des immeubles.

Les syndicats de copropriété au cœur de la tourmente

En plus d’être victimes eux-mêmes des fuites et dégâts d’eau, les dirigeants du syndicat de copropriété ont en plus la responsabilité d’identifier des pistes de solutions. Même lorsqu’un gestionnaire externe est embauché, la responsabilité finale revient aux administrateurs. Pour soulager ces derniers, il fallait comprendre quels sont les enjeux des parties impliquées. Voici donc la synthèse des pressions vécues par les administrateurs qui gèrent les nombreux syndicats de copropriété du Québec:

  • Pression des assureurs :

    en plus de l’impact financier concret des fuites (augmentations primes assurance habitation et franchises pour les assurances condos), les assureurs demandent de plus en plus d’actions de prévention des gestionnaires de copropriétés. Et des assureurs se sont déjà retirés du marché. Leurs exigences pour obtenir une assurance habitation condo ne vont pas aller en diminuant non plus.

  • Pression des copropriétaires :

    qu’ils soient directement touchés par les fuites et dégâts d’eau ou non, les copropriétaires sont, à juste titre, inquiets des impacts directs et indirects. Baisse de la valeur de leur propriété,  relocalisation temporaire et perte de jouissance, perte de revenu, hausse des primes et autres impacts sont souvent au menu des discussions des assemblées générales de copropriétaires. De plus, personne ne veut entendre parler de cotisations spéciales !

  • Pression des gestionnaires:

     Les gestionnaires mandatés par les syndicats de copropriété passent déjà beaucoup de temps à gérer les travaux causés par les dégâts d’eau. S’ils souhaitent eux aussi prévenir les fuites d’eau, cela ne doit pas s’accompagner de tâches (remplacement de batteries, fausses alertes, formation des utilisateurs, appels de service, etc.) supplémentaires récurrentes

  • La pression du passif :

    Dans plusieurs copropriétés, l’autogestion s’accompagne parfois d’un certain roulement au sein du conseil d’administration. Cela a parfois engendré du laxisme dans la tenue des carnets d’entretiens, des décisions qui tardent à être prises et peu d’initiatives de nature préventive.  

Voici une bonne idée du contexte dans lequel évoluent aujourd’hui les syndicats de copropriété. Et nous sommes conscients que notre solution pourra les aider à résoudre bon nombre des conflits qui minent la qualité de vie dans certains immeubles. Cela met en lumière le rôle parfois sous-estimé d’administrateur de syndicat de copropriété. Chez Ubios, ce sont ces personnes que nous souhaitons aider !  

Agir où ça fait vraiment mal avec une solution adaptée à la réalité des condos/multilogements

Au fil de notre développement et implantation, nous avons continué la conversation avec le monde de la copropriété (syndicats et gestionnaires de condo. administrateurs, copropriétaires et assureurs). Au-delà de leurs pressions, cela nous a permis d’identifier leurs besoins les plus importants. Un peu comme la ”checklist” d’une solution adaptée aux besoins spécifiques des copropriétés pour lutter efficacement contre dégâts et fuites d’eau.  

  • Un système toujours en fonction :

    un système qui s’auto surveille et demeure opérationnel même lors de coupures de courant

  • Un système fiable :

    qui permet d’éliminer les fausses alertes afin d’assurer de la qualité et de la pertinence des interventions dans l’immeuble.  

  • Un système facile à utiliser :

    le système doit permettre l’utilisation normale de l’eau sans intervention manuelle.

  • Un système qui détecte tout type de fuite :

    La solution choisie doit pouvoir prévenir et détecter l’ensemble des risques potentiels : tuyaux brisés, raccords mal effectués, infiltrations, etc. Car les dégâts des eaux causés par les électroménagers (chauffe-eau, lave-vaisselle, laveuse à linge, etc.) ne constituent qu’une portion des dégâts d’eau en copropriétés, soit un peu moins de 10 %.  

  • Une vue d’ensemble de la copropriété :

    La source d’une fuite au même titre qu’un module de détection défectueux doit pouvoir être identifié rapidement pour éviter de compromettre l’intégrité du système de prévention. De la même manière, un système entièrement centralisé avec un seul panneau de contrôle pour le bâtiment, permet une gestion simplifiée de la copropriété.

  • Des alertes adaptées à chaque réalité :

    Dans un condo de plusieurs dizaines ou centaines d’unités, la précision sur la nature et la sévérité des incidents causés par l’eau est un élément crucial pour permettre une intervention rapide et simple à gérer pour le syndicat de copropriété.

  • Des besoins modulables :

    chaque copropriété doit composer avec une réalité qui lui est propre. Chaque immeuble a une construction et un historique particulier et donc ses priorités d’actions: prévenir le gel des tuyaux, contrôler le chauffage, les humidificateurs, les puits de drainage de toiture, la sécurité, etc.  La technologie doit pouvoir évoluer selon les besoins spécifiques et communs des copropriétaires.

  • Éviter les cotisations spéciales :

    afin de faciliter l’intégration et l’acceptabilité sociale de l’implantation de solutions de prévention, les administrateurs souhaitent éviter le recours aux cotisations spéciales avec des paiements accessibles contrebalancés par des économies mois après mois, année après année.  Des équipements payables en un seul versement nécessitent des sommes qui ne sont généralement pas prévues au fonds de prévoyance de la copropriété nécessitent la plupart du temps des cotisations spéciales des copropriétaires.  

  • Une technologie durable :

    l’achat d’un nouvel équipement de prévention représente un investissement majeur qui doit être supporté par un retour sur l’investissement précis tenant compte du coût d’entretien du nouveau système, valves, détecteurs, matériel et main-d’œuvre spécialisée, etc.  La durée de vie optimale d’un tel équipement a été identifiée entre 10 et 15 ans et ne doit nécessiter aucun investissement additionnel afin d’être rentable.

C’est avec toute ces informations et besoins que le développement de notre technologie et de notre modèle d’affaires s’est complété. Pour répondre à un besoin comme personne ne l’avait fait avant, il fallait savoir créer quelque chose de nouveau, là où notre expertise et les besoins de nos clients se croisent !  

Envie d’en savoir plus sur notre solution de prévention des fuites et dégâts d’eau en condo? Obtenez une offre de service conçue pour vos besoins et profitez de la paix d’esprit dès maintenant!  

Back To Top